Ce n’était pas gagné, la succession de giboulées – c’est bien la saison – laissait mal augurer de la météo de ce 11 mars. C’était pourtant la date retenue de l’ouverture du CODEP et de la journée d’hommage à Albert Bure(1) organisée par le Cyclo Club Caussadais. Il fallait donc y aller.

Claudine, Alain, Patrick, Arnaud, Pascal et Thierry n’ont pas hésité et sont partis de bon matin. Bien leur en a pris. Cette douce matinée de printemps ensoleillée fut un vrai régal de douceur qui permit d’apprécier encore plus des chemins que nous ne fréquentons que rarement.

À Caussade, Patrice, qui ne peut rouler en ce moment, nous a rejoint en voiture avec Simone et Isabelle afin qu’elles puissent faire le chemin de retour avec le groupe.

Mais auparavant, nous avons fait une pause et partagé le repas du Cyclo Club Caussadais. C’est ainsi que dopés au pot au feu, nous avons mis le cap sur Golfech par les routes de plaine. Le vent qui, le matin, avait brillé par son absence, avait mis les bouchées doubles cet après-midi bien et n’a pas facilité notre progression.

Tout le monde est arrivé à bon port et gardera un bon souvenir de cette journée.

(1)Albert Bures fut en effet un président très actif de la ligue des Pyrénées, affiliée à la Fédération française de cyclotourisme. Sa longévité à ce poste mérite le respect : il a présidé la fédération régionale pendant 30 ans, depuis l'après-guerre en 1945 jusqu'en 1975, année de son décès. Albert Bures est à l'origine de nombreux événements cyclotouristes tels que des semaines fédérales, la randonnée des cols pyrénéens, des Flèches Pascales, des manifestations nationales qui existent encore aujourd'hui. Albert Bures était également passionné de rugby et son rôle moteur dans la promotion du sport en général a été récompensé par la médaille du mérite sportif, la médaille de la jeunesse et des sports et, consécration suprême, lorsqu'il fut choisi en 1968 pour porter la flamme olympique des Jeux de Grenoble.