Le matin du 8 septembre nous nous retrouvons 5 courageux à Martel, notre point de rendez-vous (Arnaud, Pascal, Isabelle, Thierry, Simone).

Après un bon café qui nous réveille,  nous voilà partis vers Collonges la rouge.

Premier arrêt au village de Serrazac ou nous pouvons admirer la machinerie et les anciennes meules du moulin d'Antoine.

 

Après vérification des vélos, nous reprenons notre périple.

 

Vers midi, nous arrivons enfin à Collonges la Rouge, classé  plus beau village de France.

Après avoir dégusté nos sandwichs dégoulinants de mayonnaise, nous visitons ce magnifique village où les murs en gré rouge s'harmonisent admirablement bien avec le vert des vignes grimpantes. 

 

En fin d'après midi, notre petit groupe se sépare. Isabelle et Simone rejoignent le camping de Veyrac tandis que nos 3 hommes s'attaquent à une montée (7% sur 2 km) digne d'un col pyrénéen afin de récupérer les voitures.

Une fois installes, nous partons visiter le village de Carrenac,  un joli village plein de charme au bord de la Dordogne. Même les chats sont très paisibles !

 

Bien sûr notre journée se termine à la table de la crêperie "Le Chouchen" à Vayrac ou Pascal a enfin pu déguster une énorme coupe glacée. 

 

Après une nuit de récupération nous voilà prêts pour une nouvelle journée.

Nous enfourchons nos destriers afin de rejoindre Rocamadour. Nous longeons les magnifiques gorges de la Dordogne avant de grimper vers les causses du Quercy. Notre circuit est modifié à cause de travaux sur un pont. Bien sûr nous avons fait un peu plus de dénivelé, mais cela valait le détour car nous sommes passés dans des endroits très sauvages.

,

Enfin nous arrivons à Rocamadour par le causse, vue imprenable sur cette cité médiévale construite à flanc de falaise.

Nous faisons une halte à l'ombre près de la rivière pour déjeuner (sandwichs sans mayonnaise...). En repartant, nous gravissons la côte qui nous ramène sur le causse en direction de Padirac.

 

Après midi très chaude, il nous tarde d'arriver à Padirac afin de nous désaltérer. Nous apprécions ce moment de détente devant une bonne bière pour certains ou un grand verre de Vittel menthe pour d'autres.

Nous poursuivons notre route non sans avoir jeté un œil dans le gouffre !

 

Nos 20 derniers km se font très rapidement car l'orage menace et nous descendons vers Vayrac en passant par Carrenac. Là sur le pont du village nous sommes acclamés par une foule en délire (un groupe de retraités qui nous ont pris pour des coureurs du Tour de France !) et nous rejoignons enfin les voitures complètement groggy...

 

 Utilisez les touches droite et gauche de votre clavier pour naviguer dans les images grand format.