Voyage en Corse du samedi 26 mai au dimanche 2 juin

Participants à ce voyage : Patrick et Grace, Didier et Sylvie, Angel et Céline, Henri et A. Marie, Jacky et Sylviane, Patrice et Claudine, Bruno et Yvette, Pascal et Isabelle, Thierry et Simone.



Samedi 25 mai

Départ de Golfech à 8h pour tous les participants, sauf Thierry et Simone qui récupèrent Bruno et Yvette à leur domicile. Les 2 groupes arrivent à Marseille dans l'après midi pour un embarquement à bord du navire vers 17H. Belle organisation pour parquer les véhicules, embarquer les vélos et transporter les bagages; une vraie équipe de choc au travail...


Au port un couple de Chambéry nous rejoint, ils vont passer le séjour avec nous, il s'agit de Jean Luc et Carole. Carole arrive avec un super vélo électrique qui attise la curiosité de tout le monde.
Le groupe au complet, nous embarquons et rejoignons les cabines. A peine arrivés, nous nous retrouvons sur le pont pour profiter des dernières heures du jour et de la sortie du navire du port de Marseille, tout en admirant la ville, la basilique de Notre-Dame de la Garde, le Château d'If, les Îles. 
Après une traversée calme et une bonne nuit, nous arrivons au port d'Ajaccio.

Dimanche 26 mai

Nous débarquons donc à Ajaccio vers 9h en tenue de cycliste et retrouvons sur le port notre guide Laurent et notre chauffeur Paulo.
Bagages rangés dans la remorque, les cyclistes remontent leur vélo et s'apprêtent à partir sur le premier circuit du séjour. Les  accompagnantes s'installent dans le mini-bus et vont visiter le marché d'Ajaccio.
Notre circuit va nous emmener au village de Vico ou nous logerons durant 3 nuits. Après une étape de 50km, le franchissement de 3 cols et un dénivelé de 1250m nous arrivons tous groupés  (mini-bus et vélos) à l'hôtel, guidés par Laurent sur son scooter.
Après un bel accueil et un repas d'excellente qualité pris à l'auberge - hôtel le Paradisu, Laurent nous fait visiter l'église et le couvent du village tout en nous commentant l'histoire de son Île.
En cette fin d'après midi le temps est maussade, mauvaise augure pour demain.

Lundi 27 mai

Ce matin il pleut, nos vélos resteront au garage.
Laurent nous fait visiter la ville de Cargese, en route nous découvrons les tours génoises. Ce sont d'anciennes foteresses de défense, on en compte plus de 67 qui couronnent tout le littoral.  En1676, Cargese est sous domination de Gênes. A cette époque là  une colonie grecque obtient l'autorisation de s'installer sur ce lieu, c'est ainsi qu'on retrouve dans cette ville une magnifique église orthodoxe peinte avec des fresques de toute beauté. 
Surprise!  Nous apercevons un défilé de voitures officielles... notre ministre de la santé visite l'Ehpad de la ville.
Retour à l'auberge pour déjeuner. Toujours pas d'embellie en vue, nous poursuivons notre sortie touristique et nous allons visiter le clos d'Alzeto qui est le plus haut vignoble de Corse (entre 300 et 500m) où 5 générations se sont succédées. Une visite du chai et un exposé sur le clos nous sont proposés.
Retour à l'hôtel vers 18h, petite éclaircie, nos colombiens décident de faire une sortie vers le col de Sévi. 
Demain il doit faire beau, nous nous préparons à une 2eme sortie.

Mardi 28 mai

Départ à 8h pour nos cyclistes, 2 groupes se forment. 
Le premier groupe, le plus important fait la boucle Vico-Muna-Vico de 75km, 1400m de dénivelé  qui nous permet de rentrer dans la profondeur de la Corse : cascades, panoramas uniques, végétation exubérante, village abandonné accroché à la montagne (Muna).
Le deuxième groupe, plus timide, va monter jusqu'au premier col et le redescendre : 32km et 800m de dénivelé. Dans ce groupe Isabelle, Sylviane, Jacky et Simone vont s'arrêter souvent afin de profiter des paysages, de la nature et prendre beaucoup de photos. En haut du col, nous rencontrons un troupeau de cochons noirs qui sont effrayés à notre approche et qui reviennent vers nous un peu plus tard.
Retour à l'hôtel pour tout le monde entre 12 et 13h. Le premier groupe revient sous la pluie.

 

Durant cette matinée,  les accompagnantes sont invitées par le chef cuisinier à participer à un atelier cuisine.
Elles nous préparent pour le repas de midi des aubergines en entrée,  ainsi qu'un gâteau aux châtaignes en dessert. Pour le soir, elles nous concoctent une soupe corse. Merci à À. Marie, Céline, Yvette, Grace, Sylvie de nous régaler de ces bons petits plats.
L'après midi Laurent nous propose de visiter le maison du miel à Murzo.

Mercredi 29 mai

Après cette dernière nuit à l'hôtel de Vico,  le beau temps revient et un circuit avec quelques difficultes nous attend. Notre journée se terminera à Bastia. Parcours de 72km et 1500m de dénivelé. Le col de Sévi ayant des dénivelés entre 10 et 15%, Isabelle et Simone le font en mini-bus. Sur les 10 premiers km, la rudesse du col se voit sur le visage de nos cyclotouristes, c'est la galère! 

En haut du col Isabelle et Simone enfourchent leur vélo et partent de suite dans la descente sans attendre le groupe, derrière Sylviane qui est déjà en route.  Ensuite, nous nous dirigeons vers le plus haut col routier de Corse, le Vergio.   Nous croisons de nombreux cyclistes qui descendent et de nombreux jeunes qui nous doublent dans la montée, pour certains c'est pas facile!
Arrivés au col de Vergio (1478m) nous apercevons les sommets enneigés,  il ne fait pas chaud. Nous prenons à peine le temps d'admirer une des plus grande statue de Corse :  le Christ Roi ou le Christ sans visage. Cette statue est sculptée dans un bloc de granit rose.

Ensuite, nous descendons une pente de 21km, assez difficile car il faut éviter cochons et vaches, faire du gymkhana entre de nombreux et énormes nids de poule et une chaussée déformée. Enfin, nous arrivons à Albertacce où un déjeuner nous attend.
Après cette pause bien appréciée,  les cyclistes reprennent leur route vers les spectaculaires gorges de la scala Di Santa Regina. A la fin de cette descente un forgon nous attend pour embarquer les vélos afin de se rendre à notre hôtel à Santa Maria Di Lota près de Bastia. Hôtel où  Antoine de Saint Exupery a passé sa dernière nuit.
Sur le chemin, Paulo s'est arrêté pour nous montrer un village corse en miniature et le pont de l'indépendance envers la république de Genes (1735).

Jeudi 30 mai

Le circuit du jour, le plus long du séjour nous fait faire le tour du cap Corse de Miomo à Saint Florent. Très joli parcours de 100 km avec des vues imprenables sur la mer.
Par contre, on se serait cru dans le gers, avec une continuité de montées et de descentes, bref des casse-pattes!
Repas bien mérité vers 13h15 avec les épou/img_articles/2019/2019-06-00_voyage_Corseses accompagnantes milliardaires qui nous ont rejoints après avoir fait le tour du cap avec leur chauffeur particulier.
Après cette agréable pause, il nous reste 5km à parcourir pour arriver au  golfe de Saint Florent et à notre hôtel à Saint Florent.
Dans l'après midi visite de la ville et du Château fortifié présenté par Laurent.

Vendredi 31 mai

Aujourd'hui, dernière randonnée corse de 50km avec 850m de dénivelé. Nous quittons l'hôtel de Mme Mère, passons devant la cathédrale de Saint Florent et attaquons une petite ascension de 10km pour arriver au  village de Murato où  se trouve la superbe église Saint Michel. Cette derniere, classée monument historique, date de 1140. Cet édifice élégant se singularise par la polychromie de ces murs blancs et verts, schiste et granit (pierres provenant de la rivière avoisinante Bevinco)
Le périple se poursuit sur des petites routes sinueuses qui nous font découvrir une nature et des points de vue époustouflants. Petite halte à Santo Pietro Di Tenda pour une pause café et pietra pour certains.
Les derniers kilomètres se feront à travers des paysages de verdure, des cascades, des ponts et de magnifiques rochers aux formes originales pour atteindre Saint Florent et notre hôtel.
Un circuit très agréable et fort apprécié. 
L'après midi, Laurent nous prévoit une balade à Rutali. Nous allons découvrir des aires de battage de blé ou aghja ainsi que les pagliaghi qui sont des constructions en pierres sèches, servant de stokage des céréales, d'habitat provisoire pour les bergers ou d'abri pour les bêtes en fonction des saisons. On en dénombre une centaine sur la commune de Rutali. 
La journée se termine en apothéose avec un diner accompagné de musique et chants corses. Laurent nous fait l'honneur de chanter l'hythme corse, (Diu Vi Salve Regina) magnifique voix!

Samedi 1er juin

Dernier jour sur l'île.  Grasse matinée et départ prévu vers 10h 30 après avoir installé les vélos dans un fourgon. Nous traversons la Corse de Bastia à Ajaccio, ce qui nous permet d'apprécier de nouveau ces paysages grandioses, cette nature extraordinaire avec de magnifiques fleurs et plantes, sans oublier le repas de midi avec une assiette de charcuterie délicieuse. 
Embarcation prévue pour 18h, ce qui nous donne le temps de déguster une dernière glace ou une bière tout en flânant dans la rue commerçante d'Ajaccio.
Après une nuit courte, nous arrivons à Marseille et reprenons nos voitures pour rentrer. Nous avions oublié les embouteillages sur autoroute de la fin d'un long weekend de l'ascension... la réalité nous rattrape !

Calendrier

Décembre 2012
L Ma Me J V S D
1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31